Objectif carboneutralité

Partager

Considérée comme un joueur de premier plan dans l’industrie des voitures de luxe, Porsche est une référence de longue date en matière de génie automobile allemand. À preuve : l’entreprise peut se targuer du fait qu’environ 70 % de ses voitures vendues au cours des 70 dernières années sont encore sur les routes. Elle est donc très bien placée pour devenir un exemple de croissance et d’innovation continue, cette fois sur le plan de la durabilité, que ce soit grâce à l’électrification de ses véhicules, au perfectionnement de ses pneus et de sa chaîne logistique, ou encore à ses partenariats avec les villes.

 

Changer les mentalités

« Les Allemands adorent les voitures allemandes. Ils aiment les Mercedes, ils aiment les Porsche… C’est un trait caractéristique de notre culture », lance Daniela Rathe, directrice des politiques, des relations externes et de la durabilité chez Porsche. C’est peut-être  la raison pour laquelle certaines villes d’Allemagne – dont Stuttgart, située au creux d’une vallée – présentent une qualité d’air si mauvaise qu’elle affecte la santé de ses citoyens. Les principaux manufacturiers de cette région, incluant les constructeurs automobiles mentionnés ici, se voient donc forcés de remédier à la situation en adoptant des innovations technologiques ou en changeant les politiques et les manières de faire.

 

Le cas de Ludwigsbourg

Dans la ville de Ludwigsbourg, Porsche a collaboré avec le Groupe PTV, un développeur de logiciels de transport, afin de cerner les problématiques et de contribuer à une mobilité urbaine plus durable. Avec comme objectif de résoudre la congestion routière et de diminuer les émissions de GES, à court et à long terme, ils ont mis au point un nouveau logiciel comportant une version micro et macro de la ville qui permet :

  • d’établir le parcours géographique et temporel de la circulation routière ;
  • de déterminer les possibles changements de modes de transport ;
  • d’élaborer des scénarios pour stabiliser et réduire le trafic automobile ;
  • de repérer des occasions de renouveler et d’électrifier les flottes de véhicules.

 

Le cas de Stuttgart

De concert avec la ville de Stuttgart, Porsche a entrepris le projet de réduire l’importante congestion (qu’on doit entre autres aux employés des constructeurs automobiles installés dans la région) accablant ses routes. Ils ont constaté que certains chantiers de construction dans la ville contribuaient fortement à la circulation et ont donc décidé de s’attaquer systématiquement au problème. La collaboration entre Porsche et Stuttgart visant à réduire le temps d’attente et l’impact sur l’environnement a permis de diminuer considérablement le trafic, en plus d’obtenir les résultats suivants :

  • une diminution de 83 % de la durée des projets de construction ;
  • une diminution de 17 % de la circulation routière quotidienne ;
  • une diminution de 7 % du coût des services de voirie par mètre carré ;
  • un accueil favorable de tous les partenaires.

« C’est un projet terre à terrequi ne semble pas très sexy, mais qui est néanmoins un succès puisque nous avons réalisé que nous pouvions transposer notre expérience de manufacturier automobile dans la gestion de chantiers de construction », explique Daniela Rathe, qui y voit un excellent exemple de partenariat public-privé susceptible d’améliorer la situation.

 

Quelles solutions?

    • Distinguer les résidents des zones en construction des autres automobilistes au moment de mettre en place des détours temporaires ;
    • Offrir des solutions adaptées à chacun de ces groupes, par exemple des options personnalisées de transport en commun et de covoiturage ;
    • Proposer des détours aux automobilistes plusieurs carrefours avant les chantiers de construction, afin de les diriger vers différentes zones qui ne sont pas touchées par les travaux.

 

Cet article est basé sur la session de travail donnée au Sommet Movin’On 2019 « Point de vue de multiples intervenants sur l’amélioration de la qualité de la vie, de l’air et de la santé dans nos villes » par Daniela Rathe (Porsche AG).